Ce qu’on ramasse avec nos pelles, naviguait dans une vieille poubelle, pour épargner quelques dollars.

Gilles Servat : “Erika, Erika” (chanson)

Ne croyez pas que les coques défraîchies sont toutes dans un état lamentable… Elles sont une base pour une belle photo, graphique et colorée, parce qu’elles ont affronté les vagues et franchi des caps, pour transporter du poisson par exemple. La photo 91 fait partie de mes préférées. Je l’ai prise avec mon Rolleiflex Old Standard des années 30, et sincèrement, le résultat est à la hauteur de mes attentes ! C’était à Lilia-Plouguerneau, soleil couchant, il y a un paquet d’années.


Toutes les galeries de coques de bateau

Béquille (coques 1 à 24)
Crabe (coques 25 à 48)
Ancre (coques 49 à 72)
> Hélice (coques 73 à 96) <
Goémon (coques 97 à 120)
Bouée (coques 121 à 144)


Pour commander une photo de coque de bateau du Finistère, merci de noter d’abord son numéro (exemple 91_coque).

Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →