Une coquographie, c’est une coque de bateau du Finistère photographiée de près…

Photo, photographie de détail de coque de bateau du Finistère, orange, rouge, bordeaux, jaune, blanc, marron, avec une béquille @ Christophe Pluchon
57_coque @ Christophe Pluchon

Les coques de bateau, posées sur l’estran font penser à des œuvres d’art abstraites et amènent à s’interroger. Or, ce ne sont que des photographies, et je ne suis pas l’auteur des motifs…

Elles ont été réalisées avec d’anciens appareils moyen-format argentique (Rolleiflex Old Standard, Rolleicord Vb) et en reflex numérique.

Vous pouvez, d’un clic, faire défiler les coquographies dans le carrousel ici. Pour commander, veuillez noter le numéro qui figure en bas des images. Celles-ci ne sont pas classées, et sont protégées par le droit d’auteur.

« Quelque part en Finistère, prenez un grain de granit. Brandissez-le au ciel et choisissez un moment de grand caprice. Regardez alors la magie. Le ciel reste gris, le grain reste grain, mais la couleur fugitive est désormais pimpante sur la coque.

C’est ainsi que l’on compose ces tableaux de coques. Si vous ne me croyez pas, c’est que vous avez mal regardé, ou alors que vous n’avez pas essayé vous-même. La prochaine fois que le vent soufflera (ça ne saurait tarder), saisissez un grain et suivez-le !

Christophe Pluchon est journaliste radio et de presse écrite en Finistère.

Représentant de la culture et de l’économie bretonnes, il apprécie l’instabilité du climat breton. Au cœur de cette instabilité se tapit l’émotion, dans le jeu des contrastes et des formes, en noir et blanc pour les paysages, en couleur bien sûr pour les coques de bateaux ».

Didier Vereeck

Texte tiré d’un portfolio publié sur le site des Editions Luigi Castelli (editionsluigicastelli.com)

Copy link
Powered by Social Snap