Certains se mirent à crier que la place manquait, qu’ils allaient tomber à l’eau, et les passeurs décrétèrent qu’il fallait enlever les gilets pour les coincer entre les jambes.

Olivier Norek : “Entre deux mondes” (roman)

Si vous n’avez pas lu cette histoire pleine d’humanité sur le drame que vivent les réfugiés, je vous le conseille, parce qu’on verse une larme à la fin (mais chut !) Revenons à nos coques de bateau, qui sont décidément des objets très graphiques par leurs motifs (les bouées, les cordages, les béquilles…) On ne s’ennuie jamais lorsqu’on tourne autour pour trouver le meilleur cadrage. Dans cette galerie, j’ai encore mélangé les couleurs. On passe du bleu au jaune en un clin d’œil. Des bateaux des quartiers maritimes de Morlaix et du Guilvinec donnent une touche encore plus personnalisée aux photos.

Pour commander une photo de coque de bateau du Finistère, merci de noter son numéro (exemple 136_coque) et d’aller à la page des formats et des tarifs.

Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →