1. Les fondamentaux de l’interview radio

Réussir son interview radio, quand on est animateur ou animatrice (Christophe Pluchon).

Une radio locale accompagne les auditeurs dans leur quotidien. Musicalement d’abord : s’ils se branchent sur telle ou telle station, c’est parce qu’ils y trouvent une ambiance et le ton d’un animateur ou d’une animatrice qu’ils apprécient particulièrement (et qui a réussi à les fidéliser). Le ton, la voix, l’accent ou encore les messages qui sont délivrés par des personnes interviewées permettent ainsi de renforcer les liens avec les auditeurs. Ceux-ci peuvent s’identifier aux gens du cru, entendre des communiqués locaux (fêtes) ou en diffuser pour le compte d’une association qu’ils dirigent par exemple.

L’interview permet de donner la parole aux personnes peu médiatisées comme les SDF, les artistes…

L’interview permet donc d’ancrer le média sur son territoire. La radio participe, de fait, à l’éducation, à l’enrichissement culturel, au service au public (météo, info-route) et au développement de la consommation avec le publireportage (entretien réalisé à des fins commerciales : tout le texte est écrit, minuté, les mots sont pesés, le message est positif, on insiste sur le nom des marques, et on fait un rappel pratique à la fin). L’interview permet de donner la parole aux personnes peu médiatisées comme les SDF, les artistes…

Mais elle fait peur, aussi ! Pourtant, la venue d’un journaliste avec un micro ou une voiture siglée attise la curiosité et créé donc du lien. On peut aborder les gens assez facilement, et par exemple leur proposer de découvrir le studio, voire d’intervenir à l’antenne pour répondre à une interview.


Sommaire du guide

Réussir son interview radio
> 1. Les fondamentaux de l’interview radio <
2. Choisir le bon angle
3. Coller au terrain
4. Au micro
5. Anticiper la diffusion


interview,entretien,radio,animateur,animatrice,journaliste,conférence,table-ronde,séminaire,Christophe Pluchon

L’interview est un exercice intéressant pour aller chercher l’information là où on ne l’attend pas, et parfois, pour rencontrer des célébrités ! Le montage et le mixage des sujets permettent aux journalistes et aux animateurs de développer leur curiosité et leur créativité.

On acquiert une culture personnelle plus étendue en étant acteur plutôt qu’en écoutant simplement la radio ou en lisant le journal. L’interview permet de recueillir plus d’informations qu’à partir d’un article ou d’un communiqué de presse. La raison est simple, car l’article ne traite pas tous les aspects d’une question, et le communiqué de presse est partisan car il a été rédigé dans un but promotionnel. Et puis vous voulez peut-être en savoir plus en menant votre propre entretien ?

En allant sur le terrain, vous pouvez voir quel matériel ils utilisent, comment ils posent leurs questions, quels angles ils abordent, comment ils transmettent leurs sujets, et de quelle façon ils utilisent les réseaux sociaux.

Réaliser des entretiens, des reportages sur la vie locale permet de remplir les critères d’éligibilité au FSER (Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique) qui finance partiellement les radios associatives. Les collectivités et autres partenaires privés y trouvent leur compte également (d’où, parfois, malheureusement, une difficulté à rester objectif dans le choix des sujets).

Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →