Portrait de Tiphaine Le Gall : “le rêve est un puissant moteur d’action”

Podcast. Dans son deuxième roman, le Principe de réalité ouzbek (publié par la Manufacture de Livres), l’enseignante brestoise Tiphaine Le Gall questionne notre rapport au destin, au conformisme et à l’imaginaire à travers l’amour et le voyage. L’ouvrage se compose d’une longue lettre, en réponse à un refus d’embauche au lycée français de Tachkent, la capitale de l’Ouzbekistan. L’auteure ne se cache pas d’y avoir réellement postulé. “La narratrice décide de partir quand même, elle refuse le refus et explique pourquoi. J’ai voulu m’interroger sur les limites qu’on pouvait opposer à une volonté quand on cherchait à faire coïncider sa vie avec un destin et jusqu’où on peut se convaincre que l’existence est menée par un sens ou que c’est à nous de le trouver” explique Tiphaine Le Gall.

Mais au fait, pourquoi l’Ouzbekistan, ce pays d’Asie Centrale qui est une ancienne république soviétique ? “J’avais lu avec passion le récit de voyage de Nicolas Bouvier dans cette partie du monde et j’avais certaines images en tête mais qui restaient très vagues. C’est un pays dont on n’a pas de représentation” dit encore Tiphaine Le Gall dans ce long entretien en podcast pour la radio RCF Finistère.

“Le principe de réalité ouzbek” est disponible en livre papier, en ebook et en version audio.

© Christophe Pluchon, radio RCF Finistère

20220829 191049

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →