Merzhin : “Marche et (c)rêve”, un disque revendicatif face aux désordres du monde

Dans son huitième album “Marche et (c)rêve”, le groupe de Landerneau développe une nouvelle énergie pour parler des problèmes de la planète qui courre à sa propre perte, à commencer par le changement climatique. Si le C est entre parenthèses, ce n’est donc pas un hasard justifient dans cet entretien (en deux versions) pour la radio RCF Finistère le chanteur de Merzhin Pierre Le Bourdonnec et le batteur Jean-Christophe Colliou. “C’est une façon pour nous de poser une question, explique Pierre. On nous alerte sans cesse, et au niveau des pouvoirs publics, il y a peu d’action pour inverser la tendance”.

Dans “Je veux”, Merzhin met en scène une petite fille dans un monde apocalyptique, qu’on envoie en mission pour voir ce qui se passe à la surface. Selon Jean-Christophe, si la langue française est privilégiée depuis le début, c’est parce qu’elle représente l’outil idéal pour véhiculer les messages, “même si la facilité voudrait qu’on chante en anglais”. Le disque a été enregistré au studio ICP de Bruxelles, célèbre pour avoir vu passer des groupes comme U2.

© Christophe Pluchon, radio RCF Finistère

YouTube player
marche et c reve
YouTube player
Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →