Avant 1981 et l’élection de François Mitterrand, les radios locales n’ont pas le droit d’émettre. Quelques expériences pirates voient néanmoins le jour. Avec nos deux invités, Danièle Belbahri et Frédéric Vaillant, nous retraçons l’histoire de Radio Brest Atlantique. La station diffuse ses programmes pour la première fois le 8 avril 1981 avant d’être saisie quelques heures plus tard par la police.

“C’était une radio pirate, un coup politique des jeunes socialistes, à l’occasion de la venue de François Mitterrand à Brest. J’ai été contactée parce que je faisais partie des mouvements féministes” se souvient Danièle Belbahri. Au bout de deux heures d’émission, le premier jour, la radio est saisie par la police.

Puis vient la deuxième période. Radio Brest Atlantique diffuse alors de manière légale (son hymne, c’est “Radio” de Polnareff, vous vous en souvenez ?) “Il y avait beaucoup d’émissions, sur la bande dessinée, la science-fiction… et de la musique qu’on n’entendait pas ailleurs. Au début des radios libres, les gens pouvaient s’exprimer” explique Frédéric Vaillant, auteur du site Histoire de la radio à Brest et ancien animateur. Jean-Jacques Urvoas, ex Ministre de la Justice en a gardé “le sentiment d’une aventure, de quelque chose de collectif”. Il est alors étudiant en droit. Quant à Stéphane Saint-Yves, il est la star de la radio brestoise. Il anime les hit-parades et les soirées jusque tard dans la nuit, avec un fameux écho dans la voix. “Presque tous les magasins de la rue Jean Jaurès étaient branchés sur son émission” dit encore Danièle Belbahri. Radio Brest Atlantique, c’est le reflet d’une époque, complète Frédéric Vaillant dans ce podcast. “Il y avait beaucoup de direct et de surprises. Le larsen s’invitait souvent”.

Cette émission a été diffusée sur RCF Finistère pour la première fois en 2016, à l’occasion des 35 ans de RBA.

© Christophe Pluchon, radio RCF Finistère

YouTube player
Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →