Gaële Le Noane : des protections hygiéniques bio pour toutes les femmes

Des tampons et des serviettes biologiques, proposés gratuitement dans les entreprises et les collectivités. Gaële Le Noane a lancé Marguerite & Cie en 2017 à Plobannalec-Lesconil pour lutter contre la précarité menstruelle. « Les références les moins chères comportent en général 90 % de plastique. Il y a aussi des pesticides et du glyphosate, mais ce n’est pas marqué sur l’emballage car c’est la législation du papier qui régit leur fabrication » dénonce-t-elle.

L’entrepreneuse contacte la marque britannique Natracare, dont les protections hygiéniques sont vendues dans les Biocoop en format individuel. Son objectif est de les proposer gratuitement dans les lieux publics comme les médiathèques et les écoles, sous forme de recharges dans des distributeurs. Deux millions de protections sortent de 1 800 distributeurs tous les mois en France et en Europe, et le chiffre d’affaires est multiplié par cinq tous les ans.

Gaële Le Noane a reçu en octobre deux distinctions, l’une remise par Femmes de Bretagne (le Prix Écovisionnaires dans la catégorie Entrepreneure), et une médaille d’argent au Concours Lépine.

Cet entretien est proposé en partenariat avec le réseau Femmes de Bretagne, qui promeut l’entreprenariat féminin. Lire l’article…

© Christophe Pluchon, radio RCF Finistère

YouTube player
Gaële Le Noane : des protections hygiéniques bio pour toutes les femmes
Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →