Céline Piques : demain sera féministe ou ne sera pas

Les accusations de viols à l’encontre de Patrick Poivre d’Arvor, la pornographie sur internet, mais aussi les différences de salaire entre les femmes et les hommes… Dans son livre “Déviriliser le monde” (aux Editions Rue de l’Echiquier), la porte-parole de l’association “Osez le féminisme !”, Céline Piques, apporte sa réflexion sur la société patriarcale et analyse les moyens d’aboutir à une vrai égalité entre les deux sexes et dans le respect.

“Le genre est une construction sociale. Simone de Beauvoir l’a très bien analysé dans le deuxième sexe en 1949. Elle commence à la naissance, car des injonctions sont faites aux filles et aux garçons pour qu’ils se comportent différemment” explique Céline Piques dans cet entretien. Ces injonctions seraient donc construites par la société. “Il n’y a aucune nature féminine qui prédisposerait les petites filles à jouer à la poupée et les garçons à jouer à la bagarre. Osez le féminisme ! mène campagne au moment de Noël sur les jouets sexistes, ces jouets de couleur rose relatifs aux soins des bébés, à la cuisine et au ménage et les jouets pour les garçons qui valorisent plutôt la force avec les déguisements de super-héros”.

Céline Piques intervenait à l’invitation du cabinet Egaluce Formations de Marine Bruneau, qui conseille en égalité femmes-hommes, et de la librairie Dialogues à Brest.

© Christophe Pluchon, radio RCF Finistère

YouTube player
Céline Piques pour le livre "Déviriliser le monde" avec Christophe Pluchon de la radio RCF Finistère
Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →