Cécile Caroff, relieure d’art à Landerneau donne une nouvelle vie aux livres

Une presse, un étau, une grande cisaille et bien sûr du cuir et du papier. Dans le quartier Saint-Thomas à Landerneau, Cécile Caroff restaure des livres confiés par des particuliers, des médiathèques et des services d’archives. “C’est la qualité des matériaux qui créé la dégradation, indique l’artisane de 29 ans dans cet entretien radio pour RCF. Un livre du XIXè ou du XXè siècle va s’altérer tout seul car le papier est médiocre et le Ph est acide. Il va jaunir, devenir cassant et on ne peut pas faire grand chose. On ne pensait pas à la conservation”. 

Cécile Caroff, comme tous les restaurateurs, fait en sorte que son travail soit réversible, que son futur collègue dans quelques dizaines ou centaines d’années puisse décoller, retirer la reliure sans être confronté à de la colle qui déchirerait le papier. “La colle tout matériaux est inadaptée. J’ai aussi affaire à des reliures faite par des artisans peu scrupuleux avec des papiers acides” regrette-t-elle. Dans les flacons à côté des pinceaux et du papier Canson (neutre), elle dispose de cires teintées qu’elle utilise pour retrouver la couleur du cuir d’origine, des vernis et du blanc d’œuf pour la dorure.

L’atelier “l’Obèle” de la relieure d’art Cécile Caroff et de la plasticienne Anastassia Elias se situe 8 rue Lafayette à Landerneau.

06 35 44 46 84

© Christophe Pluchon, radio RCF Finistère

YouTube player
cécile caroff, relieure à landerneau
Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →