Trente charpentiers de marine seront à la manoeuvre pendant six ans au Chantier du Guip pour reconstruire la Boussole à l’identique. Cette frégate de La Pérouse était partie de Brest avec l’Astrolabe en 1785 pour parcourir le monde à la demande de Louis XVI, avant de sombrer trois ans plus tard près des îles Santa Cruz.

Comment s’organise le travail au Chantier du Guip, qui sont les charpentiers de marine, quels navires en bois ont-ils en charge, et comment voit-ils l’avenir grâce à la Boussole ? Direction le port de commerce en compagnie de Tegwen Mauffret (entre autres). Il tient la barre avec son père Yann et son oncle Louis. “Je suis né dans les copeaux” confie-t-il dans ce reportage d’une trentaine de minutes où ponceuses, dégauchisseuses et raboteuses jouent de concert pour faire naître et renaître les plus beaux bateaux en bois. Parmi eux, le Mutin, un cotre de la Marine Nationale qui a longtemps servi de bateau-école (photo)…

© Christophe Pluchon, radio RCF Finistère

YouTube player
Cap sur la Boussole au Chantier du Guip à Brest
Play
Je donne mon avis !
[Votes : 0 Moyenne : 0]

Christophe Pluchon

Journaliste radio sur RCF Finistère (ex Radio Rivages) depuis bientôt trente ans, collaborateur pour le réseau de femmes entrepreneuses "Femmes de Bretagne" et pour le magazine "Pages de Bretagne" de l'Établissement Public de Coopération Culturelle "Livre et Lecture en Bretagne". J'adore la radio et surtout le reportage, je lis des ebooks et je réécoute les vinyles de mon adolescence.

Voir tous les articles de Christophe Pluchon →